dimanche 30 novembre 2014

Bilan du mois de Novembre !

Mes coups de coeur...

 


J'ai beaucoup aimé...

 


Pourquoi pas...

 


*Mes lectures en cours*


 

Ma prochaine lecture :




Bonne lecture !

mardi 1 juillet 2014

Bilan du mois de Juin !


Stefan Zweig, Amok

AMOK
Stefan Zweig

Sur le pont du transatlantique qui doit le ramener de Calcutta en Europe, le narrateur est brusquement arraché à sa rêverie par la présence quasi fantomatique d’un autre passager, qui se décide, lors d’une seconde rencontre, à lui confier le secret qui le torture…

Mon avis : Stefan Zweig est un auteur autrichien mais il a aussi participé à la diffusion de la littérature française en Allemagne et en Autriche en traduisant des oeuvres en allemand. Et pour ça je l'en remercie ;-).
Amok est mon premier livre de cet auteur et cette nouvelle, d' à peine cent pages, m'a bouleversée. Je découvre dès les premières lignes un style très particulier, empreint de poésie, d'un vocabulaire riche et d'une construction de phrases subtiles et terriblement efficaces.
C'est la rencontre de deux hommes faite une nuit sur un bateau, les deux à la recherche de solitude, vont finalement partager plus qu'une conversation, un secret. L'un va raconter son histoire inavouable, ce secret terrible qui traîne dans sa veste depuis de nombreuses années. Cette histoire qui le tourmente jusqu'à la moelle.  L'autre va l'écouter sans faille et être le témoin de cette triste histoire. 
J'ai beaucoup aimé cette nouvelle, la confession de cet homme est touchante et aborde un sujet important auquel les femmes sont parfois confrontées et aux choix difficiles que réserve la vie. J'ai très envie de découvrir les autres oeuvres de Stefan Zweig.

4/5

lundi 30 juin 2014

José Rodrigues Dos Santos, L'ultime secret du Christ

L'ultime secret du Christ
José Rodrigues Dos Santos 

Rome, Bibliothèque vaticane. Patricia Escalona, éminente paléographe, est retrouvée égorgée alors qu’elle étudiait l’un des plus anciens exemplaires

de la Bible : le Codex Vaticanus. Un message a été déposé près de son corps, première pièce d’un puzzle théologique déconcertant.
Tomás Noronha est aussitôt convoqué par la police romaine. Pourquoi est-il la dernière personne à avoir été en contact avec la victime ? Que signifie ce message codé ? D’abord suspecté, l’historien va très vite devenir indispensable aux enquêteurs. Ses talents de cryptologue et sa connaissance érudite des Saintes Écritures vont l’entraîner dans une affaire qui va prendre une tout autre dimension.

Car les meurtres se succèdent selon le même rituel et le puzzle commence à prendre forme, poussant Tomás Noronha à une analyse des textes bibliques de plus en plus troublante. Une quête de la vérité qui va le conduire jusqu’en Israël, sur les traces de la plus grande figure de l’humanité : le Christ.

Mon avis : J'étais tellement contente de retrouver la plume de José R. Dos Santos que j'étais conquise d'avance !! J'aime définitivement la littérature espagnole, et là encore ça se confirme car j'ai adoré ce deuxième roman de l'auteur. Je le trouve très courageux de s'attaquer à un sujet aussi "tabou" ! Le sujet, vous l'avez compris de par son titre, tourne autour du secret du Christ et donc de la religion chrétienne. Déjà dans La formule de Dieu (le premier roman de l'auteur) José Rodrigues Dos Santos nous avez embarqué dans l'univers des sciences en compagnie d'Einstein, en toute facilité. Il remet le couvert avec l'Histoire des religions et c'est passionnant ! 
Cet auteur a un don pour expliquer les choses de manières à ce qu'elles soient compréhensibles de tous, il nous (re)raconte l'histoire du christianisme du point de vue d'un historien et non du croyant. J' ai appris tellement en le lisant tout en étant portée par le suspense de l'histoire que je n'ai pas vu le temps filé. 
L'auteur entremêle la réalité historique à une enquête policière. C'est très bien écrit et mené, j'ai été portée par la plume de l'auteur jusqu'à la dernière page, aucun temps mort, que des rebondissements, j'ai découvert les secrets cachés de la Bible, j'ai été prise par l'intrigue des meurtres en séries et par dessus tout, j'ai retrouvé Thomas Noronha, le séducteur et personnage principal, déjà présent dans La formule de Dieu !
Cerise sur le gâteau, la fin est inattendue ! Vraiment je n'ai qu'une hâte c'est de lire son prochain roman !  José Rodrigues Dos Santos est pour moi un écrivain transcendant. 

5/5

" Il n'avait pas la fibre diplomatique et considérait que la vérité devait être prise comme une femme qui se livre. Nue."

dimanche 29 juin 2014

Karine Giebel, Les morsures de l'ombre

LES MORSURES DE L'OMBRE
Karine Giebel

Une femme.
Rousse, plutôt charmante. Oui, il se souvient. Un peu. Il l'a suivie chez elle. Ils ont partagé un verre, il l'a prise dans ses bras. Ensuite, c'est le trou noir. Quand il se réveille dans cette cave, derrière ces barreaux, il comprend que sa vie vient de basculer dans l'horreur. Une femme le retient prisonnier.
L'observe, le provoque, lui fait mal. Rituel barbare, vengeance, dessein meurtrier, pure folie ? Une seule certitude : un compte à rebours terrifiant s'est déclenché.
Combien de temps résistera-t-il aux morsures de l'ombre ?


Mon avis : J'ai découvert Karine Giebel avec Juste une ombre, qui m'a beaucoup plu. Cette auteure sait comment installer une atmosphère vraiment pesante dès les premières pages de son oeuvre. Dans Les Morsures de l'ombre le lecteur prend conscience de la situation dans laquelle se trouve la victime en même temps que la victime elle - même ! La tension est à son comble au fil des pages grâce au rythme qui ne cesse d'augmenter au fur et à mesure que le prisonnier rassemble les pièces du puzzle. C'est un thriller surprenant, l'histoire d'un duo : le commandant B. Lorand et sa geôlière. Les personnages sont complexes, sombres et surtout torturés. Ce livre de 300 pages se lit d'une traite ! 

5/5

samedi 28 juin 2014

C.C Hunter, Born at midnight

BORN AT MIDNIGHT
C.C HUNTER

Kylie Galen has had a lot of crap tossed in her lap lately. Her parents are getting a divorce for who the heck knows why. Her boyfriend broke up with her because she wouldn't put out. And her grandmother died because . . . well, older people do that. But now, Kylie's acquired a stalker and she hasn't a clue what he wants or how to get rid of him . . . and she really wants to get rid of him because apparently she's the only one who sees him. Thinking she may be losing it, her parents send her off to see a psychologist who gets Kylie sent to Shadow Falls Camp. Kylie and her parents think it's a camp for troubled teens. They thought wrong.
Kylie's surrounded by vampires, werewolves, fairies, witches and shapeshifters. And if she believes what they tell her, she's one of them. They're just not sure exactly how she fits in. As Kylie struggles to cope with the realization that these creatures even exist, and the fact that she might not be human, she's got two hot guys, a werewolf and a half-fairy vying for her attention. And they can just keep vying. Kylie's determined that before she lets her heart loose on love, she needs to unearth the truth. What does the ghost want? Who can and can't she trust? And most                   of all . . . What is she?

Résumé français : L'été s'annonce mouvementé pour Kylie. Après un enchaînement de catastrophes, ses parents l'envoient dans un centre spécialisé pour adolescents marginaux. Ou plutôt hors du commun : ici cohabitent sorciers, vampires et autres créatures de la nuit. Tous sont persuadés que Kylie n'est pas là par hasard...
Aidée de ses nouveaux amis, elle tente de découvrir sa vraie nature. Aurait-elle un lien avec le rôdeur fantomatique qui la poursuit sans répit ? Sa quête est perturbée par l'arrivée de Derek et Lucas qui semblent tous deux déterminés à la séduire. Prisonnière de dangereuses attirances, Kylie saura-t-elle trouver sa place dans ce nouveau monde ?


Mon avis : Un coup de coeur pour cette série young adult ! La lecture est très prenante, impossible de lâcher le livre avant la dernière page. La réussite de cette série est due à cet univers particulier, ces mystères qui l'autour et ces personnages. C.C Hunter nous embarque dans un univers fantastique très bien ficelé, il y'a bien sur les histoires d'amour mais aussi de très belles amitiés qui vont se créer au fil du roman. J'ai été portée tout au long de ma lecture par l'intrigue, les rebondissements, l'humour, la tendresse et les interrogations de ces personnages. 
J'adore cette série, je la conseille vivement, après avoir déjà lu le second tome que j'ai adoré aussi et j'ai hâte de commencer le troisième. 

5/5


Le second tome : 

Depuis que Kylie a rejoint le centre de Shadow Falls, une question ne cesse de la hanter : qui est-elle vraiment ? Entourée de vampires, de sorciers et autres créatures de la nuit, elle se bat pour trouver sa place. Il faut dire que Lucas ne lui facilite pas la tâche. Ce jeune loup-garou à qui elle avait ouvert son cœur a disparu en lui laissant un étrange message : « Rêve de moi ».

Kylie se tourne peu à peu vers Derek, un jeune homme féérique qui la convoite depuis leur premier regard. Cependant, d’étranges visions l’assaillent, lui annonçant la disparition imminente d’un être cher, sans donner son nom… S’ensuit une course contre la montre pour découvrir l’identité du condamné. Mais qu’est-ce que tout le monde semble vouloir lui cacher ? Le lourd secret du passé qu’elle partage avec Lucas va-t-il refaire surface ?


5/5

vendredi 27 juin 2014

Kiersten White, The chaos of stars

THE CHAOS OF STARS
Kiersten White






Isadora's family is seriously screwed up—which comes with the territory when you're the human daughter of the ancient Egyptian gods Isis and Osiris. Isadora is tired of living with crazy relatives who think she's only worthy of a passing glance—so when she gets the chance to move to California with her brother, she jumps on it. But her new life comes with plenty of its own dramatic—and dangerous—complications . . . and Isadora quickly learns there's no such thing as a clean break from family.





Mon avis : Malheureusement j'ai été très déçue par cette lecture qui me semblait pourtant prometteuse. J'avais choisi ce romain pour son audace et son originalité. Kiersten White propose dans The Chaos of Stars une histoire entremêlée de l'époque contemporaine et de la mythologie égyptienne. Et malgré ça ma lecture a été laborieuse, dès les premières pages du roman. Je n'ai pas aimé le personnage principal dès le départ,  je me suis beaucoup ennuyée tout au long de ma lecture et pour finir ma curiosité pour la mythologie égyptienne n'a pas du tout était satisfaite car l'on apprend rien de bien intéressant. 
Je n'ai pas spécialement aimé la plume simpliste de l'auteure.

2/5 

lundi 21 avril 2014

Tahereh Mafi, Unravel me

UNRAVEL ME
Tahereh Mafi

Février 2013
Our lips touch and I know I'm going to split at the seams. He kisses me softly then strongly like he's lost me and he's found me and I'm slipping away and he's never going to let me go.
Juliette has escaped from The Reestablishment. Now she's free from their plan to use her as a weapon, and free to love Adam. But Juliette will never be free from her lethal touch. Or from Warner, who wants Juliette more than she ever thought possible. Haunted by her past and terrified of her future, Juliette knows that she will have to make some life-changing choices. Choices that may involve choosing between her heart—and Adam's life.

Mon avis : Le premier tome, de cette trilogie, « Shatter me » m’avait beaucoup plu ainsi que la plume de l’auteur(e), seulement voilà je n’ai rien retrouvé dans ce second tome. 
Ni la poésie de Tahereh Mafi ni l’intensité du premier tome.
Le rythme est très lent, très peu de rebondissements, beaucoup de répétitions, de superflus… 
Je me suis ennuyée sur les ¾ du livre. 
Le pire, on a l’impression que l’auteure(e) brode pour remplir des chapitres… 
Lecture décevante, j’ai hâte de lire le troisième tome en espérant qu’il relève le niveau car j’avais tellement aimé le premier tome !

2/5


mardi 15 avril 2014

Deborah Harkness, All souls trilogies #1, #2

Le livre perdu des sortilèges (#1)
Deborah Harkness

Le Livre de poche, Mai 2012
Diana Bishop a renoncé depuis longtemps à un héritage familial compliqué pour privilégier ses recherches universitaires, une vie simple et ordinaire. Jusqu’au jour où elle emprunte un manuscrit alchimique : l’Ashmole 782. Elle ignore alors qu’elle vient de réveiller un ancien et terrible secret – un secret convoité par de nombreuses et redoutables créatures. Dont Matthew Clairmont. Un tueur, lui a-t-on dit. Malgré elle, Diana se retrouve au coeur de la tourmente.

Mon avis : A lire absolument, car tout simplement génial, de A à Z ! L’auteur(e) nous fait oublier le temps et nous plonge dans son univers incroyable, rempli d’amour, de poésie et de mystère ! J’ai aimé les références littéraires, historiques et scientifiques de Deborah Harkness. Le tout mélangé au genre fantastique, le melting - pot parfait ! 
Je n’ai pu lâcher ce livre tellement il est passionnant. Diana Bishop et Matthew Clairmont sont les deux personnages principaux et les plus attachants, ils ont deux caractères complètement différents. Diana est courageuse, curieuse et spontanée et Matthew sombre, protecteur et décideur. La relation qu’ils développent tout au long du roman est tout simplement romantique et passionnée mais impossible aux yeux des autres créatures. Ils vont se battre pour protéger leur amour mais aussi un livre secret qui pourrait contenir la vérité sur les sorcières, les vampires et les démons.
Petit point négatif : je trouve que l'auteur(e) "sacrifie" (ou néglige) un peu la quête, de Diana et Mattwew, du livre perdu des sortilèges (l’Ashmole 782). 
Mais on sent que D. Harkness prend le temps d’installer son décor, ses personnages, son histoire pour, je pense, en imprégner le lecteur.

4,75 / 5

« Personne ne veut vraiment garder des secrets, pas même les morts. Les gens laissent des indices partout, et si on y prête attention, on peut les remettre dans le bon ordre. »



L’école de la nuit (#2)
Deborah Harkness

Le Livre de poche, Septembre 2013
Diana Bishop, jeune historienne héritière d'une puissante lignée de sorcières, et le vampire Matthew Clairmont ont brisé le pacte qui leur interdisait de s'aimer. Quand Diana a découvert l'Ashmole 782, un manuscrit alchimique, à la bibliothèque d'Oxford, elle a déclenché un conflit millénaire. La paix fragile entre les vampires, les sorcières, les démons et les humains est désormais menacée. Déterminés à percer le mystère du manuscrit perdu, et tentant d'échapper à leurs ennemis, Diana et Matthew ont fui à Londres... en 1590. Un monde d'espions et de subterfuges, qui les plonge dans les arcanes du passé de Matthew et les confronte aux pouvoirs de Diana. Et à l'inquiétante École de la nuit.

Mon avis : Et voilà encore une suite superbe ! La quête du livre perdu des sortilèges reprend mais cette fois au 16ème siècle ! 
Je me suis régalée surtout à partir de la moitié du livre où l’histoire est vraiment centrée sur l’Ashmole 782 et sur les pouvoirs de Diana. J'ai eu un peu peur car le début est un peu lent avec peut être trop de détails concernant des évènements de second plan et puis mi-roman le rythme s’accélère comme les évènements et rebondissements, impossible de lâcher le livre à partir de ce moment là !
J’ai retrouvé le style de Deborah Harkness avec beaucoup de plaisir, j’adore son style d’écriture, tout est fluide, l’histoire est très bien menée et passionnante. En plus d’être pris par l’histoire fantastique on découvrir également la vie du XVIème siècle, les mœurs, les coutumes, les costumes… et les personnalités de l’époque comme W. Shakespeare, Elisabeth Ier, Mary Sidney…
J’ai trouvé génial la façon dont Deborah Harkness redonne vit à ces personnages qui ont marqué l’histoire. 
Pour résumer, un très bon second tome, avec beaucoup de surprises, de rebondissements, de découvertes et d’originalité.
Le troisième tome devrait sortir cette année en VO ! L'attente est longue...

4 / 5


« Ils nous craignent parce que nous sommes différentes. La peur donne naissance au mépris, puis à la haine. C'est une histoire éternelle. »

jeudi 10 avril 2014

Bram Stocker. Dracula

Dracula
Bram Stocker

Le Livre de poche, Septembre 2009

Jonathan Harker, jeune notaire, est envoyé en Transylvanie pour rencontrer un client, le Comte Dracula, nouveau propriétaire d'un domaine à Londres. A son arrivée, il découvre un pays mystérieux et menaçant, dont les habitants se signent au nom de Dracula. Malgré la bienveillance de son hôte, le jeune clerc ne peut qu'éprouver une angoisse grandissante. Très vite, il se rend à la terrifiante évidence : il est prisonnier d'un homme qui n'est pas un homme. Et qui partira bientôt hanter les nuits de Londres...

Mon avis : Toujours dans ma période « vampire » j’ai décidé de me tourner vers le célèbre et best-seller Dracula de Bram Stoker qui a donné naissance aux romans fantastiques d’aujourd’hui ! Et bien ce Dracula là n’a absolument rien à voir avec nos gentils et sexy vampires. Non pas du tout ! Au contraire l’auteur n’hésite pas à souligner l’haleine « fétide » du comte Dracula dès les premières pages… charmant ! 
Dracula est publié pour la première fois en 1897 et devient au fil du temps un best-seller. L’histoire se déroule fin 19ème siècle et tourne autour du mythe du comte Dracula, de sa venue à Londres, de ses victimes et parmi ses victimes, cinq découvrent sa vraie nature et sont prêt à tout pour se débarrasser de ce monstre (et des créatures engendrées) et le renvoyer en enfer.
La structure et la narration sont intéressantes car on suit l’histoire à travers les journaux et lettres intimes des personnages principaux. Cela dynamise le texte et le rend plus vivant, on a un point de vue personnel et différent suivant les auteurs. 
J’ai passé une très bonne lecture sauf lors de deux passages où j’ai trouvé des répétitions et longueurs mais sinon dans l’ensemble j’ai apprécié ce style d’écriture classique-gothique et la richesse du vocabulaire. La présence du bien, à travers Dieu, et du mal, "le malin" alias le diable, est omniprésente dans le récit. Les personnages en font sans cesse allusion, donc beaucoup de répétitions à ce niveau là.

« Que Dieu me protège, ne serait-ce que pour le bonheur de ceux qui m'aiment. »

J’ai frissonné plusieurs fois surtout au début lorsque Jonathan Harker fait la connaissance du comte Dracula et toute la partie avec Lucy est assez prenante aussi, ensuite la pression retombe un peu.

SPOILER
Une petite déception autour du personnage de Renfield (le déséquilibré mental). Ce personnage m'a beaucoup perturbé, il fait quelques apparitions mi-roman et tout donne à croire qu'il va avoir une influence sur l'histoire et notamment qu'il entretient un lien avec Dracula. Pourtant l'auteur va 'abandonner' ce personnage et laisser le lecteur à ses questions, qui était ce Renfield, pourquoi avait-il des crises de démences? Frustration...
END SPOILER

Ce qui est intéressant c’est de voir la manière dont Bram Stoker mêle la folie au mythe, certains personnages comme le fou (Renfield), Jonathan Harker, sa femme Mina ou encore l’amie de Mina, Lucy vont en être atteints et parfois c’est plus cet aspect là qui donne des frissons que le mythe du vampire en lui même.

Voilà pour résumer l'histoire est prenante, sombre et surtout mythique ! Malgré quelques longueurs...

3,75 / 5


« N'oubliez jamais que le rire qui frappe à votre porte en vous demandant la permission d'entrer n'est jamais le véritable rire. Non. C'est un roi qui entre quand et comme il le veut ! Il ne demande d'autorisation à personne ! Il ne choisit pas le moment adéquat, mais s'annonce sans crier gare. »